Blogs Lalibre.be
Lalibre.be | Créer un Blog | Avertir le modérateur

Le marché de la transition énergétique au coeur de toutes les convoitises

La prise de conscience des dangers liés au réchauffement climatique a accéléré les politiques en faveur de la transition énergétique. En France, la nécessité de changer le comportement des consommateurs a créé de nouvelles opportunités économiques, qui fleurissent aujourd'hui tous azimuts.

 

Depuis plus de deux ans, la loi sur la Transition énergétique du 17 août 2015 a fixé plusieurs objectifs chiffrés pour que les Français consomment moins d'énergie et l'utilisent de manière plus responsable. Conséquences de l'adoption souhaitée de nouvelles pratiques pour limiter le réchauffement climatique de la planète ‒ principalement dans le bâtiment et les transports ‒, la France ambitionne de réduire de 50 % sa consommation énergétique globale d'ici 2050 par rapport à 2012, de diminuer de 30 % celle d'énergies fossiles d'ici 2030 tout en portant à 40 % la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique, de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 40 % d'ici 2030 par rapport à 1990 et de limiter à 50 % la part du nucléaire dans la production d'électricité à l'horizon 2025. Une transformation qui porte un nom aujourd'hui entré dans le langage courant : la transition énergétique, qui concerne aussi bien les citoyens que les entreprises, collectivités, associations et vise à mettre les énergies renouvelables (EnR) au centre du mix énergétique français.


Start-up et grandes entreprises misent sur les énergies vertes


Les professionnels du secteur de l'énergie n'ont toutefois pas attendu la lente prise de conscience du public pour investir dans des solutions facilitant le changement des comportements vers une consommation plus raisonnée des ressources. Du côté des start-up, le dernier prix EDF Pulse, qui récompense chaque année les innovations technologiques les plus prometteuses, a mis en lumière, parmi les 500 candidats en lice, GEPS Techno, lauréat dans la catégorie Smart business. La jeune pousse bretonne a convaincu le jury par sa plateforme mobile, capable de récupérer l'énergie de la houle, du courant et du soleil afin de prendre le relais des éoliennes offshore en panne. Dans la catégorie Smart city, c'est Woodoo, un bois augmenté translucide, imputrescible et résistant au feu qui s'est illustré pour sa technologie innovante. Mais les start-up ne sont pas les seules à avoir misé sur la transition énergétique ! De grands groupes français comme Bouygues (programme de construction de bâtiments à énergie positive GreenOffices), SNCF (système d'auto-partage en gare et réseau de cars Ouibus) et La Poste (solution de recyclage de papiers Recy'go, gestion de flotte de véhicules Bemobi, offre de rénovation énergétique Action Habitat) ont déjà lancé leurs propres initiatives afin de devenir des acteurs majeurs de la transition énergétique en France.


Les fournisseurs d'énergie ne sont pas en reste


Dans ce marché en plein essor, les grands fournisseurs d'énergie ne sont pas en reste, à l'image d'Enedis et de son compteur intelligent Linky, un projet de 5,5 milliards d'euros qui doit conduire à des économies d'électricité en permettant aux ménages français de mieux surveiller leur consommation. D'autres acteurs majeurs du secteur investissent aussi, mais de différentes manières, comme Total, qui a rendu public le 19 septembre sa volonté d'entrer à hauteur de 237,5 millions d'euros (soit 23 %) au capital de la société EREN Renewable Energy, dont il a annoncé vouloir prendre le contrôle total d'ici cinq ans. Et pour cause : ladite entreprise, fondée en 2012 par deux anciens d'EDF Énergies Nouvelles, exploite déjà une capacité installée de 650 MW dans l'éolien, le solaire et l'hydraulique. Le pétrolier a également officialisé son rapprochement avec GreenFlex, spécialiste de l'accompagnement des entreprises dans la transition énergétique. EDF a, quant à lui, annoncé en septembre la création d'une branche Nouveaux business, qui prévoit d'investir 40 millions d'euros dans 10 projets de start-up sur deux ans. Le but : accélérer l'innovation et faire émerger de nouvelles activités et métiers pour mieux répondre aux besoins de ses clients présents et futurs. L'énergéticien français entend ainsi prendre position dans les marchés en pleine croissance de la ville intelligente, de la maison connectée, de l'energy cloud, de la mobilité électrique et de l'efficacité énergétique. Une véritable « pépinière à start-up », qui aura pour mission « de proposer de nouvelles offres ainsi que des services innovants et compétitifs », selon Cédric Lewandowski, directeur en charge de l'innovation chez EDF. Du côté des fournisseurs d'éléctricité verte, certains comme Enercoop ont profité de l'ouverture du marché de l'électricité et du gaz naturel en 2007 pour proposer une offre alternative aux leaders du secteur, qui a déjà séduit près de 50 000 clients.


Le financement de cette transition énergétique


Outre les fonds investis par les entreprises publiques et privées, le financement de la transition énergétique s'appuie également sur plusieurs aides publiques comme le CITE (crédit d'impôt pour la transition énergétique) ou l'éco-prêt à taux zéro (PTZ), qui permet d'emprunter jusqu'à 30 000 euros sans intérêt. D'autres coups de pouce financiers sont disponibles auprès de BPI France, qui dispose de 800 millions d'euros à prêter aux entreprises produisant des énergies renouvelables, et de la Caisse des dépôts, qui gère un fonds de 5 milliards d'euros pour accompagner les collectivités dans leurs divers projets énergétiques. Des montants conséquents, mais pas excessifs eu égard à l'ampleur des transformations à opérer dans un avenir proche. L'objectif de 500 000 rénovations énergétiques de logements en 2017 est encore loin d'être atteint, tandis que la part des EnR (14,3 %) dans le mix énergétique français semble encore bien faible par rapport aux 32 % visés en 2030. A contrario, le coût annuel de l'inaction en matière de transition énergétique est estimé entre 100 et 150 milliards d'euros d'ici 2050 en France...

Les commentaires sont fermés.